Album de légende - «DIRT»: 30 ans de référence

Album de légende - «DIRT»: 30 ans de référence

 

ALICE IN CHAINS

USA (Seattle)

Grunge/indie Metal-Rock

 «Dirt»

 Columbia

 1992

Layne Staley (chant/guitare rythmique occasionnelle) – Jerry Cantrell (guitares/chant/cœurs) – Mike Starr (basse) – Sean Kinney (batterie/percussions) – Tom Araya (session de chant sur «Iron Gland»)

 

par Thomas PPR

 

Ce visuel annonciateur a traversé le globe comme les décennies… En propageant ce deuxième opus d'alors, ALICE IN CHAINS s'est attiré les éloges : Sa parution le précipite à la sixième position du Top 200 du Billboard, et ce, avant d'être certifié disque de platine deux mois après.

Pavé indie' que l'on a facilement qualifié de Grunge, «Dirt» se résume en une œuvre brut d'exécution, sincère de conviction… Cette situation précitée résulte d'un contexte tout particulier, sinon chaotique : C'est au Printemps '92 que le quartet descend sur L.A. (comprenez Los Angeles en Californie) pour immortaliser l'effort en question… Seulement voilà, dès le premier jour des sessions éclatent les tristement célèbres émeutes en réponse de l'acquittement de quatre officiers de la L.A.P.D. ayant tabassé mortellement un automobiliste noir non armé : Rodney King.

Face à la situation, le crew décide de plier les bagages pour le désert de Joshua Tree, et ce, plusieurs jours durant... Tom Araya (SLAYER) était présent. Une fois la situation (relativement) apaisée, ALICE IN CHAINS retourne à ses priorités, à savoir la concrétisation du successeur de «Facelift», ce qui n'est guère de tout repos : Alors à peine sorti de la désintoxication, le frontman Layne Staley retourne embrasser le plus dangereux de ses démons qu'est l'héroïne... D'ailleurs, à ce sujet là, le producteur d'alors, Dave Jerden, lui recommande à plusieurs reprises la sobriété, ce qui, en prime d'insuccès, développe chez Staley une franche animosité envers ce dernier... «...Et quel est mon travail en tant que producteur ? Produire un disque. Je ne suis pas payé pour être un ami de Layne» devait avoué plus tard Jerden. Pour ne rien arranger, le matraqueur Sean Kinney, comme le bassiste Mike Starr, étaient aux prises avec une dépendance commune à l'alcool.  

Alice In Chains en 1992

Dans tous les cas, ce scénario mouvementé semble avoir été, malgré lui, bénéfique à l'immortalisation d'un testament pour le moins ténébreux : Sur près d'une heure, «Dirt» décharge un poison virulent dont les sources sont diverses : Addiction, douleur, dépression, colère, isolement, guerre, mort… 

Paré d'une saturation abrasive débordante, le guitariste Jerry Cantrell largue dans la fosse un exercice rythmique aussi puissant que menaçant, et puisant sa vitalité aussi bien dans la dynamique du Stoner' que dans le poids conséquent d'un Doom' aussi heavy («Rooster») que désespérant («Junkhead»). Jouissant notamment d'un talent soliste hérité du Blues sans démonstration, Cantrell élabore une structure générale à juste équilibre entre accessibilité et complexité relative, et ce, sans pour autant diminuer une noirceur trouvant refuge jusque dans des accents Rock US, et contée par la justesse d'un timbre caressant à bien des moments le désespoir… Et potentiellement la folie. 

Final crépusculaire, «Would?» traîne avec indifférence nos nerfs pour mieux les jeter dès lors qu'une énergie tendue achève les hostilités. 

Pièce incontournable dans le parcours d'un metalhead, comme celui d'un rockeur, «Dirt» séduit aussi bien par ses atouts qu'elle refoule par les réalités sordides de sa textuelle… Il n'est donc jamais trop tard pour la (re)découvrir, et avoir une pensée toute personnelle pour Messieurs Staley et Starr, tous deux disparus pour la même raison : Une overdose…

ALICE IN CHAINS au cours de la tournée promotionnelle de «Dirt» - The Channel-Boston-1992

Track listing :

1 - «Them Bones»

2 - «Dam That River»

3 - «Rain When I Die»

4 - «Down In A Hole»

5 - «Sickman»

6 - «Rooster»

7 - «Junkhead»

8 - «Dirt»

9 - «God Smack»

10 - «Intro (Dream Sequence)/Iron Gland

11 - «Hate To Feel»

12 - «Angry Chair»

13 - «Would ?»


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés